De Grisogono acquires “the Constellation”, the world’s most expensive rough diamond

To mark the opening of the 28th Biennale des Antiquaires, de GRISOGONO is delighted to announce the acquisition of The Constellation, the world’s most expensive rough diamond, at a press conference held in the Grand Palais today. The purchase represents a ground-breaking moment for the company in its journey to become one of the world’s leading high jewellery and watch brands.

Measuring over six centimetres wide, The Constellation weighs 813-carats and was discovered by Canadian company, Lucara Diamond, at its Karowe mine in Botswana in November 2015. The gem was purchased for USD63 million earlier this year, following a competitive bidding process.

Et la lumière fut…

Après une absence regrettée aux précédente Biennale des Antiquaires à Paris, Fawaz Gruosi revient en fanfare avec la présentation d’un diamant brut de 813 carats et d’une grande qualité. Acheté pour la modique somme de 63 millions de dollars, il détient le nouveau record du  diamant non taillé le plus cher du monde. A noter qu’à cette  Biennale qui reviendra l’année prochaine, mais gardera son nom (étonnant), les joailliers français ont brillé par leur absence. En effet, ils étaient quatre dont 3 nouveaux Cindy Chao de Taïwan, Nirav Modi l’Indien de Bombay, et Boghossian de Londres. Mais qu’est ce qui fait courir Fawaz et qui le différencie des autres grandes Maisons?

« Mon cheminement créatif est guidé uniquement par mon intuition. J’écoute mes voix intérieures sans me préoccuper des tendances du moment, bien que je reste loyal et respecte en tout point les traditions séculaires. En tant qu’artiste, j’utilise les pierres précieuses et principalement les diamants (blancs, noirs, fancy…) comme un peintre utilise sa palette; Je m’efforce de marier des pierres variées pour révéler au maximum leur beauté intérieure. Sans cesse, je tire mon inspiration du monde qui m’entoure et traduis mes expériences personnelles en créations. Je dessine d’instinct et sublime mes passions intérieures dans des pièces qui je l’espère, seront aussi inhabituelles qu’extravagantes. »

Non content de faire le buzz avec son « caillou », Fawaz Gruosi nous éblouit avec sa nouvelle collection « Walk of Icones ».

Flashback, Gruosi a fondé la Maison en 1993 et depuis plus de 20 ans nous a surpris en bousculant les codes et traditions ancestrales du monde de la joaillerie.

Première révolution, il ose tailler des diamants noirs qui feront fureur à leur sortie.

Il récidive quelques années plus tard en lançant des créations avec des diamants blancs qu’il baptisera “Icy diamonds”.

La haute joaillerie lui doit une fière chandelle pour avoir en deux décades, bousculé les codes aussi bien joailliers qu’horlogers.

On laisse à Fawaz Gruosi le mot de la Fin:

“Je réfléchis en volume, j’imagine les nuances, je traduis en lumière. ”

Propos recueillis par Didier Brodbeck